« Home | Arrivée à Broome » | Paris - Hong-Kong - Perth - Broome, Le Grand Trip... » | Départ imminent pour le pays des kangaroos »

Lurujarri Trail

(du 7 au 16 Juillet) :
C’est parti pour 9 jours d’un voyage aussi riche culturellement que niveau paysages…
Le départ a eu lieu dans Broome. On a tout de suite été un peu déçu de voir qu’on était en fait un groupe de presque 40 touristes (beaucoup de gens de Melbourne) car on pensait que ce serait un trip plus traditionnel et moins porté tourisme mais bon, les temps changent…
On a fait la connaissance de Richard Hunter, guide aborigène de ce périple, expert du Dreaming Time et de tous les savoirs aborigènes de la région (il connait la majeure partie des plantes et leurs vertus)




Jour n°1 : Broome àCoconut Well (là où est notre camp)

On est passé à travers les dunes pour rejoindre Cable Beach puis on a marché une dizaine de bornes au soleil couchant (sublime) et une bonne partie de nuit pour enfin arriver au camp à Coconut Well où tout était déjà prêt pour dîner au bord d’un feu de camp…




Jour n°2 : Coconut Well à Willie Creek à Barred Creek



Marche tantôt dans le bush, tantôt dans sur les dunes ou la plage jusqu’à arriver jusqu’à la Mangrove de Willie Creek là où on a pris une barge pour traverser pour pas se faire bouffer par un croco…



Avant d’arriver à Barred Creek, Richard nous arrête une fois de plus pour nous montrer un de ses trucs aborigènes : la recherche de miel dans le tronc de certains arbres, il ne met pas longtemps à en trouver un qu’il dégage à la hache :



Et nous arrivons enfin à Barred Creek, fatigués d’une bonne journée de marche mais récompensés par un coin splendide une fois de plus :



Jour n°3 : Barred Creek

On a passé la journée dans ce coin de rêve. Pêche et chasse au crabe de vase dans la mangrove (avec sa taille, il vous coupe facilement un doigt si vous le mettez au mauvais endroit) avec les aborigènes le matin. Ballade sur l’espèce de récif qui borde l’océan. D’après notre analyse de fins géologues de première classe (ou pas, ou de classe… préparatoire !)Il se révèle être une mangrove fossile, la preuve en est ces troncs fossiles :



On s’est aussi aventurés un peu dans la mangrove en se méfiant d’un éventuel croco ou d’un abominable crabe mangeur de doigts de pieds…



Et puis quelques autres petites rencontres en chemin.


Mieux vaut regarder ou on met les pieds dans ce pays où on se demande pourquoi les bébêtes les plus petites ont acquis une telle capacité à tuer (faut dire que la morsure d’un King Brown contient assez de venin pour envoyer plusieurs personnes manger les pissenlits par la racine et faut compter une pleine salle pour les simples filaments venimeux d’une méduse boîte… et les exemples sont nombreux !).

Ptite parenthèse :
Voici notre colloc dans le bush : NIGEL


Je ne vous avez pas parlé avant puisque je n’avais pas de photo. Il est d’origine anglaise mais est né en Australie. Ça fait environ 20 ans qu’il vit totalement dans la nature. Il a passé 10 ans dans le désert au sein d’une communauté aborigène,et cela fait 10 ans qu’il est sur la côte au Nord de Broome. Ce type connait beaucoup sur les plantes et les animaux et vit en hermite dans le bush. Il n’en sort que pour aller chercher du Chill en ville (une sorte de mélange lait+café percolé auquel il est « adicted »). Il est bien marrant et même s’il est un peu perché (voire bcp), il nous apprend pas mal de chose… ainsi le premier matin dans le bush à Coconut Well, on a eu le droit au nom de tous les oiseaux qu’on entendait. Bref, c’est cool d’avoir un Ningel dans son camp !


Autre parenthèse, il est temps de vous faire une petite annonce vidéo :





Jour n°4 : Barred Creekà Quondong Point

Marche dans le bush qui regorges d’arbres et de plantes dont les vertus sont dans les traditions aborigènes depuis bien longtemps (c’est marrant d’apprendre les espèces par leur nom aborigène, ex : Gungkara, Jigily, Garnboorr, Nyillinyilil, Minmin (en photo dessous) = Green birflower tree ou encore Crotalaria cunninghammii en latin; vous comprenez pourquoi on préfère retenir le nom aborigème plutôt que le nom latin !)



Et puis c’est reparti pour marcher sur des plages de rêve :


Et encore des rencontres « étranges » : vous vous apprêter à ramasser un coquillage et voilà qu’il se fait la belle !
(chui en train de rassembler des vidéos de nos « rencontres animales » que je rassemblerai dans un prochain post… ça promet !)



Et puis c’est sans compter les quelques histoires du Dreaming Time que nous raconte Richard comme celle d’Emu man (non c’est pas un nouveau super héro) qui aurait laissé ses empruntes de pas et de plumes sur des rochers dans la mer. Scientifiquement parlant, ce sont en fait des empruntes fossiles de dinosaures et de fougères :



L’arrivée à Quondong Point vers midi est une fois de plus assez sympa, je vous laisse en juger par vous-même :



L’après midi, on est parti se balader avec Carter et on a découvert une espèce de ruine dans un endroit paradisiaque sur un promontoire face à mer, entouré de cocotiers… puis on a pu prendre notre seule douche des 9 jours grâce à un captage d’eau douce.


Jour n°5 : Quondong Point à James Prices Point

Ça devient une routine, marche le long de la côte dans un décor de rêve…


Arrivée à James Price sur les coups de midi (enfin je crois, c'est-à-dire qu’on se fou un peu de l’heure pendant un tel trip, on était complètement pommés niveau date et heure, on vit avec le soleil ici !).
L’après midi, ça a été baignade et foot australien sur la plage…


Jour n°6 : James Prices Point

Le matin, Franz et Richard nous ont emmenés dans le bush pour couper un certain type de bois pour sculpter (Ebony) et fabriquer des « clapping sticks » (Warraka).
L’après-midi on est parti se balader et pêcher le long de la plage avec Carter, on a aussi essayé de chasser les gros crabes bleus dans la zone rocheuse. On est aussi tombé nez-à-nez avec une pieuvre (dans le doute d’être en face d’une pieuvre bleue particulièrement venimeuse, on l’a laissée là où elle était ;) ).


Jour n° 7 : James Prices Pointà Yellow River

C’est parti pour une grande journée de marche sous le soleil certes hivernal mais qui donne un bon 30°C à l’ombre au milieu de la journée.
Sur cette portion là, la côte est vraiment splendide avec ses falaises blanches et rouges où niches les aigles de mer.




Après avoir pique-niqué sous un arbre, on décide de continuer par la plage (chemin plus long et parsemé de charmantes bêbêtes gélatineuses…) pendant que le reste du groupe allait passer par la piste. Vincent (au milieu de la photo) nous a accompagné et nous a montré comment pêcher à la lance. Terry, un autre aborigène réputé expert en pêche à la lance, nous a rejoint et n’a pas mis longtemps à nous montrer ses talents.


En arrivant à Yellow River, on s’est mis à marcher à 2 à l’heure parce que le coin est réputé pour les coquillages étonnants que recrache la marée. Voici notre récolte de la soirée :


On a même le droit un un pti cours sur les coquillages avec notre ami… Nigel bien sûr !



Jour n° 8 : Yellow River

On passe notre avant dernière journée sur place. Le matin on regarde les aborigènes pêcher puis on s’aventure dans Yellow River. On remonte le cours d’eau presque asséché (saison sèche oblige) jusqu’à être bloqué par l’eau après avoir croisé le type avec les chameau qui nous a suivi qqes jours de notre voyage pour profiter de la bouffe (il s’en fait pas le type !).


L’après-midi, après une sieste, on est parti se balader sur la plage jusqu’à la crique suivante à environ 5 km :


Voici que se termine notre dernier jour de voyage…


Jour n° 9 : Yellow River à Broome (en 4x4 puis bus 4x4)

Tour à tour, on est ramené jusqu’à Flat Roc Point en 4x4 compte tenu de l’état de la « piste » puis 2 bus 4x4 prennent le relais pour nous amener jusqu’à Broome.
On rentre à notre camp puis on va boire un coup au Roebuck Bay Pub avec certaines personnes du trail qui restaient quelques jours sur Broome… Voilà que s’achèvent 9 jours de « vacances » de rêve ! A noter qu’on a quand même un tout petit peu pensé à travailler pendant ces 9 jours : on a relevé des points par GPS et on a essayé de prendre quelques notes, sur les plantes du bush entre autres…

Album photos : - Lurujarri Trail

ah les guys! vous avez pas l'air de vous faire chier les mecs! pas trop dur 9 jours de marche sans la bière? ou vous avez réussi à en trouver dans la mangrove?
En tout cas ça donne bien envie de prendre des vacances toutes ces histoires et toutes ces tofs. profitez-en bien!

allez, la bière!

Adrien (qui revient de mont-de et qui ne se souvient de pas grand-chose)

Hello,

ca a l'air super sympa le coin ou vous etes et vos photos sont top! En plus votre programme ressemble à des vacances... ça donne envie de se partir... :-\

Merci pour les news Youl

Bises à tout les deux

Aurélie (frangine à Carter qui revient aussi des fêtes de Mont-de)

PS: Chouette tes lunettes JR!

Enregistrer un commentaire

About me